Loi pinel
29 Mai 2015 à 08h08 - 397 hits

La loi Pinel est plus rentable en investissement locatif

Le récent arrangement d’investissement locatif proclamé par le gouvernement sera plus flexible par rapport à la Loi Duflot, précédemment utilisée, et aussi plus fructueux dans de plusieurs grandes villes tel que le précise les études réalisées. 

Loi Pinel et Duflot

Deux différents lois ont été inventées depuis quelques années, tel que la Loi Duflot qui a été largement dépassé dernièrement par la Loi Pinel. Pour réintégrer les investisseurs et redonner vie au marché de l’immobilier ainsi que de la construction d’habitations, le gouvernement a commencé à alléger et à dynamiser le procédé d’investissement locatif de l’ancienne ministre du Logement.
En effet, avec les privilèges fiscaux que l’on peut obtenir grâce au Loi Pinel, agencement qui doit également être confirmé par l’assemblée, les investisseurs qui veulent s’acquérir d’un logement inédit jouiront d’une diminution d’impôt qui augmentera avec l’évolution de la mise en location. En effet, ce pourcentage peut aller jusqu’à 12% par rapport à la somme investi avec une location allant jusqu’à 6 ans. Pour une durée de location allant de 9 à 12 ans, ce taux variera entre 18% à 21% pendant 12 ans (contre exclusivement 18% sur 9 ans avec la Loi Duflot). 

 

 

Reduction d’impot

Une diminution d’impôt est souvent basée dans le double aboutissement d’un placement de 300.000 euros, ainsi que d’un prix de 5.500 euros le mètre carré, quelle que soit la zone de construction. De ce fait, pour un studio ayant une dimension pouvant aller jusqu’à 25 mètres carrés, la réduction d’impôt se situera sur une assiette maximale de 137.500 euros (25 m2 x 5.500 euros).


Pour obtenir un credits immobiliers, il est préférable de connaitre les différents privilèges que l’on peut obtenir grâce au Loi Pinel. On peut par exemple avoir la possibilité de louer à ses ascendants ou descendants (activité qui a été irréalisable durant l’application de la Loi Duflot), ce qui devrait donner des convoitises à des personnes jusqu’ici sensibles au placement locatif.


Avec ce procédé reconsidéré, le gouvernement prévoit de vendre plus de 50.000 logements pour cette année 2015. Ce chiffre dépasse largement de l’année dernière de plus de 15.000 habitations.