Loi pinel
17 Juillet 2016 à 08h00 - 353 hits

Comprendre la loi Pinel en quelques points

La vigueur de la loi Pinel est tenu jusqu’à la fin de l’année 2017. Reconnu surtout par la réduction d’impôt qu’elle génère, il incite nombreux investisseurs à acheter des biens. Seulement qu’il faudra mettre le bien en location pour 6, 9 ou 12 ans. A chaque période correspond évidemment un abattement particulier. En ce qui concerne la tarification des loyers, les ressources financières du locataire seront prises en compte dans les calculs. Pour comprendre mieux la loi Pinel, les points suivants pourraient vous aider.

La garantie de la capitale

L’investissement dans la pierre fait face aux mêmes risques que les autres investissements. S’il y a baisse de prix, ce qui est tout à fait probable, il n’y a pas rentabilité. Il en est de même concernant la revente du bien durant les moments difficiles, l’investisseur court à la perte. Ainsi, il n’y a qu’à choisir les meilleurs moments ainsi que les meilleurs partenaires pour le placement.

La disponibilité de l’argent

La loi Pinel n’interdit personne de revendre son bien. Seulement qu’il faut respecter les 6, 9 ou 12 ans de locations pour lesquelles vous profiter de réduction d’impôts. En cas de départ des occupants, la loi vous donne un an pour retrouver de nouveau locataire. Un logement non occupé vous coûtera plus cher du fait que vous ne percez pas de loyer mais que vous continuez à payer des impôts. Ce qui diffère la loi Pinel de la loi Duflot est que vous avez la possibilité de louer l’immobilier à vos parents ou à vos enfants. Les avantages fiscaux sont préservés. En ce qui concerne la rentabilité de la loi Pinel, une formule générale pour connaitre le taux exacte est encore inexistante. Ceci du fait qu’elle est encore trop récente dans le marché investissement cote basque.

Les conditions pour les privilèges fiscales

Premièrement, où que vous achetez le bien, la loi Pinel s’applique sur tout le territoire. D’un autre côté, le mètre carré s’acquiert à une valeur plafond de 5.500 euros. En ce qui concerne l’abattement sur l’impôt, il est fonction de la période de location. Ainsi, pour 6 ans il est de 12%, pour 9 ans 18%, et pour 12 ans 21%. La première réduction sur les impôts commence à partir de l’année de l’achèvement des travaux si le bien est acquis avant. Toutefois, il ne faut pas espérer une réduction supérieure à 5.250 euros par an. Si jamais, l’abattement dépasse une telle valeur, il sera cumulé sur les années suivantes.

L’imposition des loyers

Les revenus fonciers sont fonctions de la détermination des loyers. S’ils sont inférieurs à 15.000 euros, le régime correspond est le micro-foncier. L’abattement joui est alors de 30%. Pour un montant supérieur à 15.000 euros, il s’agira du régime réel avec lequel pourra être déduit la totalité des charges. Dans le cas où les loyers sont supérieurs, un déficit foncier est généré ce qui élève en général les taux d’intérêts pour les crédits immobiliers. *

La question d’où acheter constitue un vrai problème pour les investisseurs. La réponse est simples : auprès des promoteurs. Nombreuses sont les entreprises qui feront la joie de vous assister dans votre projet ainsi que de vous conseiller et de vous indiquer la meilleure voie à suivre. Avec des professionnels, les avantages ne sont plus seulement sur le plan fiscal mais sur la facilitation des démarches, la gestion du patrimoine, ….